La société du "spectacteur"

Publié le par sansqueuenitete

society-of-the-spectacle.1245077182.jpg

 

 

« Ne restez pas simple spectateur »


L’invitation du site internet Allociné est séduisante, et nous rappelle combien l’antique siège du spectateur est désormais poussiéreux. Le spectateur n’a en effet plus la même place… Plus près de l’écran, le contrôle au creux de la main, notre spectateur n’hésite pas à s’asseoir sur le fauteuil du chef d’orchestre, battant la mesure à coup d’humeurs, caprices ou coups du sort. Une vraie chaise musicale, donnant à voire les innombrables assauts de belles histoires tentant de séduire une ouïe consentante.

Ejecté, le siège immobile ! Le spectateur se lève, se moque du rideau et glisse son regard en coulisse : on l’abreuve alors de making-of. La 3D assagit le spectateur au cinéma, lui offrant un spectacle rien que pour ses yeux...

Le « spectacteur » joue avec les frontières de la scène, sort de l’ombre et participe à l’œuvre. C’est un détail marquant du travail de Fabien Chalon, dont les sculptures mécaniques se mettent en marche uniquement par un geste volontaire du spectateur. Signe antique de la mise à mort de l’artiste, ou engendrement d’un nouvel art social, interactif ?

Quoiqu’il en soit, le monde est en marche…

 

 

 

"Le monde est en marche", sculpture de Fabien Chalon : 

 

 

 


 

 

Making of



 

 

Commenter cet article